35 milliards de commandes pour Airbus

Dans sa guerre qui l'oppose à l'américain Boeing, le groupe Airbus vient de franchir une étape supplémentaire dans la mesure où il vient d'annoncer la vente de 279 appareils pour un montant total de 35 milliards de dollars. Cependant, malgré ce gros contrat, le groupe a dû annoncer une réduction de la production de son modèle A380 en raison de la faiblesse de ses ventes. La production devrait désormais s'élever à une unité par mois, et ce dès 2018. On a pu constater que cette nouvelle du contrat de 35 millions de dollars avait évidemment permis au cours de bourse de l’entreprise de pouvoir progresser fortement, passant de 48€ à 53€ en l'espace de deux séances.

Cependant, on constate une série de résistances descendantes qui créent la configuration d'un canal baissier dont la borne haute qui se situe sur les 53,96€. C'est justement à ce niveau-là que les cours ont buté et l'on peut donc s'attendre désormais à ce que les prix rejoignent le support des 50,49€ puis des 48,07€. Pour empêcher cette tendance baissière de s'installer de manière plus durable, il faudrait que les nouvelles fondamentales de l'entreprise soient excellentes, notamment concernant son modèle A380, ce qui est loin d'être le cas actuellement. En revanche, on a pu assister à la mise en place d'un gap baissier mi-juin qui devra être rattrapé afin d'assurer la liquidité du titre. On peut donc légitimement penser que les cours retourneront aux alentours des 53,96€ dans quelques semaines. D'ici là, trader en ligne le titre Airbus peut s'avérer périlleux dans la mesure où le cours de l'entreprise est profondément corrélé aux marchés des matières premières qui, comme vous le savez, sont dépendants de la bourse en ligne et se caractérisent par une fluctuation très importante.